Les banques exigent un apport personnel plus élevé malgré les taux bas

Vendre une maison à Combourg

L’augmentation du nombre de transactions et des prix de l’immobilier est portée par des taux d’intérêt de prêts qui sont toujours très bas. Mais les banques ont tendance à exiger des apports plus importants pour l’octroi de prêts. Si vous souhaitez acheter une maison à Combourg, il est encore temps de vous lancer dans votre projet avant que les taux ne remontent !

Les banques relèvent leurs exigences pour l’octroi de crédits

L’Observatoire crédit logement a noté le resserrement des conditions d'accès au crédit qui touche les ménages disposant d’un faible apport personnel. Les banques sont beaucoup plus exigeantes en cette matière et demandent dorénavant un apport plus important. L’étude des dossiers de prêt révèle une hausse de 31 % en moyenne de l'apport demandé.

Le résultat, c’est que de nombreux foyers pourraient être contraints d’abandonner leur projet d’achat faute d’apport suffisant à cause de cette hausse. En effet, la moyenne des apports requis par les banques revient à un niveau semblable à celui de 2010, année pendant laquelle ceux-ci avaient atteint un record. Ce sont les logements anciens construits depuis plus de 5 ans qui sont les plus touchés par cette augmentation.

En 2020, le montant des apports demandés par les banques avait commencé à augmenter pour atteindre une hausse de 11% à la fin de l’année. Depuis le début de l’année 2021, l'augmentation continue sur sa lancée et les apports demandés par les banques ont crû de plus de 12 % par rapport à l’année précédente.

Les risques pour les établissements de crédit étant moindres sur le financement des achats dans le neuf, le phénomène est nettement moins marqué. Avec certainement comme conséquence que de nombreux ménages disposant de peu d’apport pourraient se rabattre à l’avenir sur l’achat d’un logement neuf.

Les taux restent à un niveau historiquement bas

L’Observatoire crédit logement constate également dans sa note de conjoncture que les taux d’intérêt des prêts immobiliers restent au plus bas depuis plusieurs mois et atteignent des niveaux records. De plus, la concurrence entre les banques est forte et les taux sont maintenus au plus bas pour séduire les emprunteurs.

Les taux d’emprunt sont particulièrement intéressants :

  • 1,05 % en moyenne ;
  • 0,87 % sur 15 ans ;
  • 0,99 % sur 20 ans ;
  • 1,16 % sur 25 ans.

La capacité d’emprunt des ménages est augmentée mécaniquement grâce aux taux très bas et cela dynamise le marché immobilier français. Malgré l’apport plus élevé exigé par les banques, la demande reste très forte voire augmente et il semble donc que cela ne soit pas un frein pour de nombreux foyers.

De plus, les mesures de limitation de crédit du HCSF deviendront contraignantes pour les banques à partir de 2022. Malgré les taux toujours très bas, il sera de plus en plus nécessaire de faire appel à un courtier en crédit immobilier pour augmenter ses chances d’obtenir un financement, notamment dans l’ancien.

 

Vous avez besoin d’obtenir un crédit immobilier ? Contactez-nous afin que nous puissions vous accompagner dans vos démarches.

 

En savoir plus :