Le coronavirus et l'immobilier : quel impact sur la profession ?

Impact coronavirus immobilier

Vous avez un appartement à vendre à Saint-Malo et vous vous demandez de combien de temps quel retard va prendre votre projet et quel sera l’impact du virus sur les prix de vente ?

Il est clair que le confinement a un impact sur l'activité et l'économie très important. Toutefois, même si les visites et les rencontres physiques ne peuvent avoir lieu, les professionnels de l'immobilier disposent de moyens leur permettant de continuer à travailler.

Un arrêt brutal des visites lié au confinement

Depuis que l’État a promulgué le confinement général de la population, limitant par la même les déplacements et les rassemblements de personnes, seuls les commerces de première nécessité restent ouverts : pharmacies, épiceries, grandes surfaces alimentaires, etc.

Après la fermeture des écoles, la France a pris des mesures de confinement de portée nationale le 14 mars 2020 visant les lieux accueillant du public et ce, quelques jours après l’Italie.

Il est clair que dans ce contexte, les visites de logements dans le but de vente et de location ont été stoppées.

De nouvelles méthodes de travail en attendant la fin du confinement

Comme l'a annoncé Emmanuel Macron lundi 13 avril 2020, le déconfinement pourrait avoir lieu le 11 mai si les conditions sont réunies.

En attendant cette date, et même au-delà si le déconfinement devait être repoussé, les professionnels de l'immobilier disposent d'outils leur permettant de continuer à travailler, même si l'activité tourne au ralenti :

  • Grâce aux visites virtuelles, les acquéreurs et candidats locataires peuvent préparer une pré-sélection des biens qu'ils visiteront après la fin du confinement
  • Certaines agences proposent la signature électronique, ce qui permet aux acquéreurs et vendeurs de signer un compromis de vente depuis leur domicile.
  • En outre, grâce à la parution du décret n°2020-395 du 3 avril 2020, les notaires sont autorisés à signer les actes authentiques à distance jusqu'à l'expiration du délai d'un mois à compter de la date de cessation de l'état d'urgence sanitaire.

Les impacts sur le marché 

Actuellement il existe toujours une forte demande pour la location dans le secteur de Saint-Malo. Le besoin de logement reste le même malgré la crise et les taux d'intérêt restent bas malgré une légère hausse. Le contexte peut être propice aux investissements locatifs.
 

Toutefois, si le déconfinement devait intervenir comme prévu le 11 mai, et même si la reprise risque d'être difficile, la crise ne devrait pas impacter le marché à long terme, l'immobilier restant une valeur refuge et l'investissement préféré des Français.

En savoir plus :